Le Taureau d’argent suscite l’intérêt des éditeurs

Voilà un mois, je vous disais que j’avais achevé la rédaction de mon roman Le Taureau d’argent. Entre-temps, j’ai donc envoyé des exemplaires du manuscrit à plusieurs éditeurs. J’ai tenté de les sélectionnés selon l’intérêt qu’ils pourraient porter à un tel récit. C’est une tâche d’ailleurs assez difficile, car sur la plupart de leurs sites Web, il n’y a pas de critères explicites. J’ai reçu quelques réponses, mais toutes négatives pour l’instant.

Cependant, un éditeur a mentionné une critique positive dans son retour de courrier. Cela démontre que je ne me suis pas trompé dans ma démarche d’écriture. Je cite : « Merci pour votre envoi qui paraît correspondre à un récit tout à fait intéressant et très bien mené. » Les aspects historiques et fantastiques du Taureau d’argent ne s’accordaient néanmoins pas à la ligne éditoriale de la société.

Je m’attendais également à ne recevoir que des lettres types minimalistes, mais plusieurs d’entre elles sont très cordiales et sympathiques. Pour l’instant, l’expérience est positive.

intérêt des éditeurs pour le taureau d'argent