Fin de la rédaction du Taureau d’argent

Voilà deux mois, je vous disais que j’avais terminé la première version du roman qui s’appelle provisoirement Le taureau d’argent. Comme prévu à ce moment-là, j’ai passé le laps de temps écoulé à l’améliorer et à lui donner de l’ampleur.

J’y ai tout d’abord ajouté de nouvelles péripéties secondaires et transformé des ellipses en tribulations plus détaillées. Un des personnages voit même ses pas le conduire à Augusta Raurica (Augst, canton de Bâle). Cette cité constituait à l’époque romaine une importante ville de garnison au bord du Rhin. Le fleuve délimitait en effet l’Empire romain au nord-est. Si vous avez l’occasion de visiter la cité, vous y découvrirez d’ailleurs d’impressionnants vestiges.

J’y ai ensuite ajouté des descriptions afin de rendre l’environnement plus tangible. J’y ai également placé des dialogues pour dynamiser et alléger le récit. Enfin, un mystérieux personnage à la toge ocre a fait son apparition. Toutes ces adjonctions font que la longueur du roman a quasiment doublé.  Je vais encore passer quelques jours à relire et améliorer le style.

L’étape suivante consistera à chercher un éditeur. Cela peut prendre plusieurs mois et la tâche s’avère incertaine. Si elle ne se révèle pas concluante, je publierai le roman en auto-édition, comme De bric et de broc et Uryelle. Vous pourrez donc sûrement découvrir Le taureau d’argent au cours de l’année 2018.

Entre-temps, je ne resterai bien sûr pas inactif et m’attellerai à d’autres projets dont je vous parlerai prochainement.

Fin de la rédaction du Taureau d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I'm not a spammer This plugin created by memory cards