Agonies: Socrate est sur le point d’être corrigé

Anne-Catherine, ma nouvelle correctrice, m’a communiqué qu’elle est sur le point d’achever la relecture de Agonies: Socrate. Comme chaque fois, je vais commencer par appliquer les corrections au fichier électronique. Puis, je lirais une fois de plus l’intégralité du texte. Je chercherais ensuite un éditeur.

Il faudra cependant attendre plusieurs mois les réponses des éditeurs. Dans l’intervalle, je ferai imprimer une dizaine d’exemplaires pour les plus impatients d’entre vous. Si mon roman vous intéresse, n’hésitez pas à m’écrire par le moyen qui vous conviendra, comme le formulaire de contact ou le bouton Whatsapp de ce site.

Agonies: Socrate est sur le point d'être corrigé
Portrait de Socrate. Marbre romain (1er siècle), peut-être une copie d’une statue de bronze perdue de Lysippe. Attribution: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Socrates_Louvre.jpg

Avril 2019, Agonies: Socrate

Plusieurs projets hors littérature ont quelque peu ralenti mon rythme de travail en mars. Cependant, l’écriture de Agonies: Socrate a bien avancé. Je craignais d’aborder la rédaction de ce roman, auquel je souhaitais donner un côté comique, voire burlesque, mais tout se passe bien. L’ayant laissé de côté quelques semaines, je me suis replongé avec plaisir dans la partie déjà rédigée.

J’ai remarqué qu’il est similaire aux ouvrages de Platon, par l’abondance des dialogues. L’aspect philosophique sera bien sûr omniprésent. Un Socrate un peu flou, un Antisthène qui défend bec et ongle sa vision cynique de la vie sage. Apparaissent également Platon et une citation d’Aristippe de Cyrène.

De plus, je ne pense pas atteindre le nombre de pages suffisantes avec mon projet de départ. Aussi suis-je en train de songer à ajouter une seconde partie. Je viens d’ailleurs d’avoir une idée qui me semble digne d’intérêt, il y a quelques dizaines de minutes, en me promenant. Nietzsche disait du reste: “Seules les pensées que l’on a en marchant valent quelque chose.” (Le crépuscule des idoles)

J’espère que le livre captivera les lecteurs pas forcément férus de philosophie, par une certaine légèreté due à l’humour du texte, par la vivacité des dialogues et par l’absence de longues réflexions arides.

Avril 2019: Socrate