Première relecture d’Une vie hardie

Mon essai porte maintenant un titre: Une vie hardie. Comme souvent, j’ai rédigé une liste d’intitulés insatisfaisants, avant qu’une muse bienveillante (Calliope peut-être) me souffle soudain le bon.  Vous trouverez en outre une page de description ici.

J’ai atteint le stade où une première relecture s’impose. L’ouvrage est plutôt bref, environ cinquante pages. Mais je pourrais éventuellement approfondir certains passages, selon le retour que m’en feront mes sympathiques relectrices (merci à Dorothée et Anaïs). Peut-être également que, tout comme un pain qui doit lever, je vais le laisser reposer quelques mois. Je verrai ensuite si de nouvelles idées viendraient l’enrichir. Je prévois déjà de le mettre à disposition aussi bien en version papier que numérique dès sa sortie.

Première relecture d'Une vie hardie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I'm not a spammer This plugin created by memory cards