Mes registres littéraires préférés

Mes registres littéraires préférés, aussi bien dans les nouvelles d’Uryelle que dans les poèmes de De bric et de broc, sont:

  • Le fantastique
  • Le merveilleux
  • L’épique

Le fantastique

Le registre littéraire fantastique se caractérise par l’intrusion de surnaturel dans un contexte de récit réaliste. Le texte le plus connu de la littérature française est Le Horla de Guy de Maupassant. Un riche propriétaire vivant tranquillement dans sa luxueuse demeure voit ses nuits hantées de puissants cauchemars. Puis, il constate que les boissons disposées à son chevet sont bues durant ces nuits, alors qu’il a pris soin de verrouiller sa porte. Ensuite, d’autres événements extraordinaires s’enchaînent jusqu’aux conclusions du héros.

Introduire du surnaturel dans un contexte de réalité a donc pour conséquence de renforcer son incidence émotionnelle sur le lecteur. En effet, celui-ci peut relier cet événement à son propre quotidien et ainsi l’irréel devient plus réel: «Et si ça m’arrivait!»

Le registre littéraire fantastique
Couverture d’une édition de 1908 du recueil de Maupassant Le Horla

Le merveilleux

Le registre littéraire merveilleux, contrairement au fantastique, met en scène des mondes (Terre du Milieu, planètes inconnues), des êtres (sorcières, ogres, monstres…) totalement imaginaires. Ainsi, les contes de fées, certains récits de science-fiction ou des romans tel que Le seigneur des anneaux de J.R.R Tolkien peuvent être classés dans ce registre.

Le merveilleux a donc pour effet d’emmener le lecteur loin de son quotidien. Il permet par conséquent son évasion hors de la réalité.

Le registre littéraire merveilleux
Wizard And Owl by Andy – https://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/

L’épique

Le registre littéraire épique repose sur la réaction d’admiration du lecteur devant les actions de héros réalisant des exploits extraordinaires. Il trouve son origine dans les récits antiques. Le premier et le plus connu est évidemment L’Iliade d’Homère, qui raconte la guerre de Troie. Il caractérise souvent des histoires de batailles, de prouesses sportives (par ex. conquêtes de sommets alpins) ou de survie en milieux extrêmes.

La nouvelle No man’s land d’Uryelle et le chapitre Poèmes épiques de De bric et de broc en sont donc la parfaite illustration.

Le registre littéraire épique
Le Triomphe d’Achille de Franz Matsch. Sur cette fresque, Achille, debout sur un char, tire la dépouille d’Hector devant les portes de Troie

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Registre_litt%C3%A9raire